10 conseils à donner à son fils

 
 
Consentement sexuel : 10 conseils à donner à son fils
 
Résultat de recherche d'images pour "parents et fils"
 
 
 
 
 
 
- PARENTS
A deux semaines de la présentation d'un projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles, le gouvernement a tranché et proposera l'âge de 15 ans comme seuil de non-consentement à une relation sexuelle. Du coup, on a voulu savoir comment on sensibilise son fils à ces questions de respect et d'égalité.
15 ans. Le gouvernement a tranché : ce sera l'âge en deçà duquel un mineur ne pourra être considéré comme consentant à une relation sexuelle avec un majeur. Cette mesure figurera dans le projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles qui sera présenté le 21 mars en conseil des ministres. 
 
 
 
Pour la psychiatre Muriel Salmona, présidente de l'association Mémoire Traumatique et Victimologie qui bataille depuis plusieurs années pour une présomption de non-consentement avant 15 ans, l'image des "Lolitas" est encore trop présente dans l'imaginaire collectif, et retenir le seuil de 15 ans est "une bonne décision" pour protéger les mineurs. Il semblerait en effet que dans l’inconscient commun, le consentement ne soit pas vraiment très clair, de nombreux hommes ayant encore du mal à comprendre la barrière infranchissable du "non". 
 
 
 
On a donc demandé au docteur Béatrice Copper-Royer, psychologue clinicienne, spécialisée dans l'enfance et l'adolescence, de nous donner les clés pour savoir comment aborder avec son fils cette notion essentielle. 
 
 
Les enfants doivent comprendre que leur corps leur appartient, mais aussi qu’ils n’ont aucun droit sur le corps des autres.Béatrice Copper-Royer
"Il est important que les garçons y soient sensibilisés dès leur plus jeune âge, puisqu’il s’agit avant tout d’une question d’éducation. Ainsi, à 4 ou 5 ans, on peut déjà lui parler de pudeur. S'il prend son bain avec sa soeur, il faut dire, par exemple, à son petit garçon qu'il ne doit pas se tripoter le zizi. Et même si ce geste est tout ce qu'il y a de plus innocent, c’est dès cet âge-là que les enfants doivent comprendre que leur corps leur appartient, mais aussi qu’ils n’ont aucun droit sur le corps des autres", analyse la psychologue.
 
 
 
"C'est également très tôt qu'il faut lui apprendre que dans la vie, il ne doit y avoir aucune domination d'un sexe sur l'autre. Le consentement doit être réciproque. Un principe qui va de pair avec le respect. Et comme les notions de pudeur et d'intimité sont en plus très galvaudées par les réseaux sociaux, les parents doivent absolument faire contrepoids pour que les jeunes ne prennent pas pour argent comptant des informations totalement erronées", ajoute Béatrice Copper-Royer. 
 
 
 
Le rôle des parents est donc essentiel prévient la thérapeute citant en exemple une de ses récentes consultations : "J'ai reçu dernièrement dans mon cabinet une petite fille de 9 ans pour des troubles anxieux. Et tout à fait par hasard, elle m'apprend que son frère de 15 ans vient dans son lit lui faire des 'gratouillis', comme elle disait. On n'est évidemment pas dans l'abus sexuel, mais un garçon de cet âge n'a pas à aller dans le lit de sa sœur. Dans la tête d'un jeune garçon en pleine puberté et d'une petite fille de 8 ou 9 ans il ne se passe pas la même chose", tance-t-elle. 
 
 
 
"Les parents étaient très surpris de ma remarque. C'est pourtant leur rôle d'apprendre cela à leur fils. Ça démarre par là. Car il ne faut pas se leurrer, le garçon de 15 ans quand il est dans la salle de bain, il ferme la porte, donc pourquoi envahirait-il l'intimité de sa sœur quand lui-même protège la sienne !"
 
 
 
 
Les 10 conseils à donner à son fils
 
• Ne t'imagine pas, qu'en tant que garçon tu as tous les pouvoirs et tous les droits.
• Tu dois savoir qu'une jeune fille de 14 ans n'a pas forcément l'âge de savoir à quoi elle consent.

• Si tu veux avoir une relation physique avec une fille plus jeune que toi, demande-toi si ce n'est pas trop tôt pour elle.

• Quand c'est non, c'est non. Tu ne dois rien imposer. Et un silence ne doit pas être interprété comme un oui.
• Tu dois écouter l'autre. Le rapport amoureux n'est intéressant que quand on se parle, on s'écoute, on se comprend. C'est un rapport verbal avant d'être un rapport physique.
• Les filles ne sont pas des personnages de films porno.
• Ne considère pas les filles comme un simple objet de désir.
• Ce qui se passe sur internet, ce n'est pas la réalité.
• Tu ne dois pas proférer des paroles insultantes envers les filles et si c'est le cas, il faut te reprendre systématiquement.
• Tu dois participer aux tâches ménagères à égalité avec ta sœur.
Source : LCI
Virginie Fauroux Mis à jour : 09/03/2018Créé : 09/03/2018

 

< /div>< /div> div id="rfoter > div class="moduletable"> ul class="nav menu">
  • Mnceons lgalem
  • Nus contacter
  • Lgon"/s>
  • class="mlusom"> > Ralits Jar l: a href="http://www.arincdycom/ target="_blank" >rincdycom//a>< /div>< /div>< /div> /div> /div> /dody>