et résultats scolaires

Les réseaux sociaux sont-ils responsables des mauvaises notes à l’école ?


Parmi tous les risques attribués aux réseaux sociaux, ces derniers n'affectent-ils pas les résultats scolaires des enfants et adolescents ? C'est ce qu'a voulu savoir une équipe de chercheurs. Les conclusions affirment que tout dépend de l'usage qu'ils en font.

Les réseaux sociaux sont-ils responsables des mauvaises notes à l’école ?
http://i.unimedias.fr/2018/02/23/adoecran.jpg?auto=format%2Ccompress&crop=faces&cs=tinysrgb&fit=crop&h=227&w=405 405w,http://i.unimedias.fr/2018/02/23/adoecran.jpg?auto=format%2Ccompress&crop=faces&cs=tinysrgb&fit=crop&h=281&w=500 500w,http://i.unimedias.fr/2018/02/23/adoecran.jpg?auto=format%2Ccompress&crop=faces&cs=tinysrgb&fit=crop&h=315&w=560 560w,http://i.unimedias.fr/2018/02/23/adoecran.jpg?auto=format%2Ccompress&crop=faces&cs=tinysrgb&fit=crop&h=360&w=640 640w,http://i.unimedias.fr/2018/02/23/adoecran.jpg?auto=format%2Ccompress&crop=faces&cs=tinysrgb&fit=crop&h=388&w=690 690w,http://i.unimedias.fr/2018/02/23/adoecran.jpg?auto=format%2Ccompress&crop=faces&cs=tinysrgb&fit=crop&h=405&w=720 720w,http://i.unimedias.fr/2018/02/23/adoecran.jpg?auto=format%2Ccompress&crop=faces&cs=tinysrgb&fit=crop&h=427&w=760 760w,http://i.unimedias.fr/2018/02/23/adoecran.jpg?auto=format%2Ccompress&crop=faces&cs=tinysrgb&fit=crop&h=478&w=850 850w,http://i.unimedias.fr/2018/02/23/adoecran.jpg?auto=format%2Ccompress&crop=faces&cs=tinysrgb&fit=crop&h=534&w=950 950w,http://i.unimedias.fr/2018/02/23/adoecran.jpg?auto=format%2Ccompress&crop=faces&cs=tinysrgb&fit=crop&h=590&w=1050 1050w,http://i.unimedias.fr/2018/02/23/adoecran.jpg?auto=format%2Ccompress&crop=faces&cs=tinysrgb&fit=crop&h=632&w=1125 1125w,http://i.unimedias.fr/2018/02/23/adoecran.jpg?auto=format%2Ccompress&crop=faces&cs=tinysrgb&fit=crop&h=711&w=1266 1266w,http://i.unimedias.fr/2018/02/23/adoecran.jpg?auto=format%2Ccompress&crop=faces&cs=tinysrgb&fit=crop&h=864&w=1536 1536w,http://i.unimedias.fr/2018/02/23/adoecran.jpg?auto=format%2Ccompress&crop=faces&cs=tinysrgb&fit=crop&h=1053&w=1872 1872w" style="box-sizing:border-box;margin:0px;padding:0px;border:0px none;font-style:inherit;font-variant:inherit;font-weight:inherit;font-stretch:inherit;font-size:inherit;line-height:inherit;font-family:inherit;vertical-align:middle;display:block;max-width:100%;left:344.5px;position:absolute;top:193.781px;transform:translate3d(-50%, -50%, 0px);height:auto;width:689px">© iStock

Les réseaux sociaux présentent de nombreux avantages pour les jeunes, comme la possibilité de soutenir une cause, de présenter un projet, et offrent surtout des opportunités de socialisation pour la vie personnelle et professionnelle. Mais ces utilisateurs s'exposent aussi à de nombreux dangers (divulguer trop d’informations personnelles, participer à des défis viraux dangereux...) auxquels ils doivent être sensibilisés. Il est par ailleurs connu que l'utilisation massive des écrans est déconseillée pour leur santé. Mais cette fois, des chercheurs ont étudié de près leur impact sur leur vie scolaire : est-ce que les adolescents qui utilisent Snapchat, Facebook, Instagram ou autres, ont de moins bonnes notes que les autres ?

«  Il existe plusieurs études uniques contradictoires sur ce sujet, et cela a rendu difficile auparavant d'évaluer correctement tous les résultats. Certaines études rapportent des impacts négatifs de Snapchat & Co., d'autres décrivent une influence positive, et d'autres encore ne trouvent aucune relation », explique Caroline Marker de l'University of Bamberg. Pour répondre à cette question une bonne fois pour toute, les chercheurs ont mené une méta-analyse en trouvant 59 études qui traitaient de la corrélation entre l'utilisation des médias sociaux et la performance scolaire. Ils ont ensuite analysé les résultats de ces études, qui comprenaient près de 30 000 jeunes dans le monde.

Une relation de cause à effet qui reste à explorer

Leurs résultats indiquent qu'il existe quatre profils différents, et donc plusieurs conclusions. En premier lieu, les élèves qui utilisent intensivement les médias sociaux pour communiquer sur des sujets liés à l'école tendent à avoir des notes légèrement meilleures. Les scientifiques s'y attendaient. Par ailleurs, les élèves qui utilisent Instagram et d'autres réseaux sociaux lorsqu'ils étudient ou font leurs devoirs, ont tendance à être un peu moins performants que les autres élèves. Car cette attitude « multitâche » n'est pas sans les distraire. Les étudiants qui s'y connectent très fréquemment, publient régulièrement des messages et des photos et y passent beaucoup de temps ont aussi des notes légèrement inférieures.

Mais cet effet négatif est cependant très faible, selon les chercheurs. Enfin, leur quatrième conclusion relève que les élèves particulièrement actifs sur les réseaux sociaux de manière générale ne passent pas moins de temps à étudier. Il n'y a donc pas de preuve scientifiquement vérifiée que les médias sociaux « volent » le temps précieux dédié au travail scolaire des élèves. Selon eux, la question serait plutôt de savoir si l'utilisation intensive des médias sociaux entraîne bel et bien une performance légèrement inférieure à l'école, ou si les élèves qui étaient déjà moins performants dans ce domaine auraient tendance à se « perdre », à être distraits sur Facebook ou sur d'autres applications.

« Nous ne pouvons pas répondre à cette question. Les deux directions de cause et d’effets sont possibles, mais elles ne sont pas très prononcées », estiment les chercheurs. « D'après ce que nous savons aujourd'hui, l'utilisation des médias sociaux ne semble pas avoir d'impact négatif significatif sur les notes scolaires. » Néanmoins ils invitent les parents à s'intéresser à ce que leurs enfants font sur les réseaux sociaux, et même de bien les connaître pour comprendre leurs modes d'utilisation. En effet, plus les parents sont ouverts d'esprit en ce qui concerne les activités en ligne de leurs enfants, mieux ils seront en mesure de communiquer avec eux et donc de les mettre en garde si besoin.

Source : Parents- Alexandra Bresson-24/02/2018

http://www.parents.fr/actualites/etre-parent/les-reseaux-sociaux-sont-ils-responsables-des-mauvaises-notes-a-lecole-305879